Coming Up Sat 1:00 PM  AEDT
Coming Up Live in 
Live
French radio

Le processus d'application pour les "Skilled Visas" traité en une semaine pour combler les manques d'employés

New skilled occupation list announced

Un plus grand nombre d’entreprises pourront obtenir une demande de visa approuvée en cinq jours ouvrables pour remédier à la pénurie temporaire de main-d’œuvre qualifiée dans certains domaines.

Un programme gouvernemental visant à accélérer le traitement des demandes de visa afin de remédier aux pénuries temporaires de main-d'œuvre qualifiée sera étendu après que les entreprises se soient plaintes que le système n'est plus adapté à leurs besoins.

Les entreprises australiennes qui ont investi 50 millions de dollars au cours des cinq dernières années pourront désormais obtenir un visa TSS (Temporary Skills Shortage) pour un travailleur dans un délai de cinq jours ouvrables.

Cela représente moins du huitième du temps moyen requis par candidats.

Le ministre de l'Immigration, David Coleman, a déclaré qu'élargir le programme donnerait aux entreprises la certitude qu'elles peuvent trouver les travailleurs dont elles ont besoin, quand elles en ont besoin.

"L'extension du programme aux entreprises qui ont investi 50 millions de dollars en Australie leur permettra d'avoir accès aux travailleurs qualifiés dont elles ont besoin et de continuer à contribuer à l'économie par de nouveaux investissements, la création d'emplois et l'innovation", a déclaré M. Coleman.

Cette évolution fera presque tripler le nombre d’entreprises éligibles de 900 à 2500 d’ici la fin de l’année.

Priorité aux travailleurs australiens

Cela fait suite à la plainte déposée cette semaine par la Chambre de commerce australienne devant une enquête du Sénat, selon laquelle les modifications apportées au système de visas pour les travailleurs qualifiés temporaires de l’année dernière étaient "erronées".

"Nous exhortons le gouvernement à rétablir le système de migration qualifié en un système accessible et réactif, tout en maintenant une conformité et une intégrité solides", a déclaré le directeur général de la chambre, James Pearson.

M. Coleman a déclaré que l'un des critères clés était que l'investissement de 50 millions de dollars réalisé par l'entreprise avait permis de créer des emplois en Australie ou de générer davantage d'exportations.

Le département mettra en place une nouvelle équipe pour identifier et inviter les employeurs éligibles à rejoindre le programme.

Les entreprises doivent également avoir une expérience irréprochable du respect du droit de la migration et du droit du travail australiens.

Des tests sur le marché du travail seront également nécessaires pour s'assurer que des opportunités d'emploi sont d'abord offertes aux Australiens avant de pourvoir un poste vacant.

"Notre première priorité doit toujours être de pourvoir les postes disponibles à des travailleurs australiens", a déclaré M. Coleman.

"Cela a été et reste notre objectif principal, ce qui se traduit par une chute du taux de chômage à 5% et une création d'emplois record en Australie".

"Cependant, lorsque les compétences ne sont pas disponibles en Australie, nous devons veiller à ce que les entreprises puissent accéder au bassin mondial de travailleurs qualifiés afin de pouvoir continuer à prospérer et générer la meilleure contribution économique pour l'Australie."