SBS Radio App

Download the FREE SBS Radio App for a better listening experience

Advertisement
  • Young Digger et Ted Tovell (le frère de Tim Tovell) (Courtesy of David Daws)
C’est une histoire fascinante; celle d’un petit orphelin français de la Première Guerre mondiale, qui a été ramené en secret en Australie. L’auteur australien Anthony Hill partage ce récit dans son livre Young Digger.
French
By
Audrey Bourget

19 Apr 2018 - 2:35 PM  UPDATED 19 Apr 2018 - 2:35 PM

L’histoire commence le jour de Noël 1918, alors que des soldats australiens sont en train de manger à la base de Bickendorf, en Allemagne. Un petit garçon se joint à eux, se présentant comme Honoré. Il explique que sa famille a été tuée au début de la guerre et qu’il a survécu grâce à l’aide de soldats britanniques.

Puisque « Honoré » est difficile à prononcer en anglais, le petit se fait rapidement appeler Henri et par le surnom « Digger ». Il devient la mascotte des soldats australiens durant quelques mois.

Tim Tovell, qui est devenu proche du garçon, veut le ramener dans sa famille, en Australie. En mai 1919, il cache Henri dans un sac d’avoine et un panier dans un bateau en direction de l’Australie.

Lorsque Henri est découvert, le capitaine du bateau accepte de garder le secret. Mais l’histoire devient publique et fait sensation dans les médias après l’arrivée de Tim et Henri en Australie. Tim et sa famille obtiennent la permission d’adopter Henri, qui vivra au Queensland avec eux durant cinq ans, faisant véritablement partie de la famille.

Une fin tragique

Henri déménage par la suite à Melbourne où il travaille comme garçon de bureau et apprenti mécanicien d’aéronefs dans l’armée.

Malheureusement, il meurt en 1928, dans un accident de moto. Après son enterrement au cimetière Fawkner, on lui érige une statue, qui disparaît dans les années 50.

En 2009, la RAAF Association of Victoria et le gouvernement fédéral inaugurent une nouvelle plaque commémorative en l’honneur de Henri, « Young Digger ».

Le livre Young Digger

L’auteur Anthony Hill a d’abord écrit un populaire livre pour enfant relatant histoire d’Henri en 2002. Ce mois-ci, c’est une adaptation en livre pour adultes qui sort en librairie.

Pour recoller les morceaux de l’histoire d’Henri et Tim, Anthony Hill s’est basé sur ce qu’avait écrit Tim Tovell, mais aussi sur des archives de journaux, des photos, des cartes postales et des entretiens avec les filles de Tim, Nancy et Edie. Ces dernières se souvenaient très bien de Tim, qu’elles considéraient comme leur petit frère.

Entre la sortie des deux livres, l’auteur a recueilli de nouvelles photos et informations sur cette histoire.

 

Écoutez notre entrevue avec Anthony Hill pour en savoir plus sur l’histoire de Young Digger:

 

Le mystère plane toujours

Mais même après l’écriture de ce livre, l’identité d’Henri demeure toujours nébuleuse. On sait qu’il serait Français ou Belge, que son vrai nom est Honoré, qu’il a d’abord été recueilli par les troupes britanniques près de Lille et que son père était propriétaire ou travaillait dans une brasserie. On croit aussi que son père serait mort durant la Bataille de Mons, en août 1914.

D’après le consul français de Brisbane, qui avait rencontré Henri à l’époque, le garçon semblait éduqué et parlait un excellent français.

Anthony Hill a réussi à accumuler plusieurs indices, mais l’identité d’Henri est toujours inconnue. « Cette histoire n’est pas terminée », dit l’auteur. « Elle le sera seulement quand on trouvera qui était ce garçon, d’où il venait et qui était sa famille. »

 Le site web d’Anthony Hill